Question 20

QUEL EST LE JUGEMENT D’UN JEÛNEUR QUI SE SERAIT PERMIS D’AVOIR DES RELATIONS SEXUELLES AVEC SON ÉPOUSE EN CROYANT QUE LE SOLEIL S’EST DÉJÀ COUCHÉ OU QUE L’HEURE D’AL FAJR N’EST PAS ENCORE ARRIVÉE ?

Réponse de la Question 20

La vérité est qu’il doit rattraper ce jour du jeûne, et faire une expiation (semblable à celle) de Zihàr (affranchir un esclave, ou observer deux mois consécutifs de jeûne, ou nourrir soixante pauvres) pour le cas de la relation sexuelle, selon la majorité des savants.

Un jugement relevant du principe de la fermeture des portes d’abus, et de la préservation du jeûne. les hommes et les femmes.

 

 

 

>> Soutenez nos Actions pour Ramandan en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger, Togo)

“Celui qui donne de quoi rompre le jeûne à un jeûneur, Aura L’équivalent De Sa Récompense, Sans Que Cela Ne Réduise En Rien De La Récompense Du Jeûneur

Rapporté Par Tirmidhy.

Faire un don général

Your Donation
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.

Total du don : 15,00€ Ponctuel